Céduciné v2.0 : le retour !

Les plus fidèles d’entre vous s’en souviennent peut-être : le 25 février 2008 fut lancée la première version de Céduciné.com. Le succès ne se fit pas attendre, avec (au moins !) un visiteur par jour ! Malheureusement, cette v1.0 a rendu l’âme l’html au bout de six mois environ, laissant ses lecteurs orphelins et démunis face à la masse barbare de longs métrages, qui n’en finit plus de grossir de mercredi en mercredi…

Séchez vos larmes ! Céduciné revient sous une formule ! Au menu :

  • Plus de site codé à la main (donc tout moche), mais un joli (sisi !) blog WordPress
  • Plus de copier-coller des résumés Allociné parce que ça ne sert à rien
  • Davantage de critiques, mais pas que
  • Des articles autour du cinéma, autour des films, etc.
  • Des articles sur la musique

Vous allez me dire : « oui mais des blogs sur le cinéma, on en trouve à la pelle ! Pourquoi on viendrait ici ? ». La réponse, elle est tout là haut, juste en dessous du (super !) logo : « autrement ». J’entends déjà les « aaahhhh c’est pour ça » de ceux qui sont au premier rang, et les « mais ça veut dire quoi ? Remboursé !!! » des cancres au fond. « Autrement », ça veut dire que je ne vais pas faire ici des critiques au sens Libération ou Télérama du terme. Je n’ai rien d’un critique professionnel. Le but de Céduciné, c’est de décrire MON feeling, mon « ressenti » (comme on dit sur les trottoirs du XVIIè) concernant les films que je vois.

Il y a plusieurs raisons à ce choix. La première, et non la moindre, c’est que je suis bien incapable de comparer les performances d’adaptation sur grand écran de John Woo, McG et Joe Carnahan (L’Agence tous risques, by Télérama). La seconde, c’est que je trouve l’intérêt des critiques professionnels assez limité. Je reviendrai là-dessus dans un prochain article, mais pour moi un film c’est avant tout une expérience personnelle qui ne dépend pas que des qualités intrinsèques du jeu d’acteur, du scénario ou de la mise en scène. Donc vous trouverez ici autant de chef d’œuvres piétinés que de bouses encensées.

Dis comme ça, ça fait envie évidemment (mais si mais si)… Stop, ne bavez plus sur vos claviers (bande de dégueulasses) : tout ça, c’est maintenant, et c’est ici !

Bonne lecture !

Rating 3.00 out of 5
[?]