Musique Archive

CéDuCiné – La Radio ! [MAJ prog. 04/02]

Une nouveauté débarque sur CéDuCiné pour le mois de février : la radio officielle du blog !

Quoi-t-est-ce ?

CéDuCiné – La Radio, c’est une radio 100% cinéma. Et même, pour le moment, 100% bande originale de films ; vous pourrez ainsi y écouter les meilleures O.S.T., les morceaux oscarisés, mes coups de cœur…Un jour peut-être viendra du contenu différent (mes critiques, les dernières sorties, etc.), mais cela dépendra du succès de l’entreprise !

Comment écouter ?

Deux possibilités : la première, c’est tout simplement de rester sur le blog, et d’utiliser le player que vous trouverez à droite de la page. Sachant qu’il joue automatiquement, vous devez d’ailleurs déjà écouter la radio, peut-être sans le savoir ! La deuxième solution est plus technique (mais plus pratique) : vous lancez votre lecteur préféré (VLC / Winamp / MediaPlayer/etc.), et vous ouvrez le flux réseau suivant :

http://listen.radionomy.com/ceducine—la-radio.m3u

CéDuCiné

Comment ça marche ?

CéDuCiné – La Radio est basée sur le système Radionomy. Ce dernier permet à tout un chacun de lancer sa webradio, à partir d’une base de données de titres que l’on peut compléter avec ses propres morceaux. En échange de quelques minutes de publicités par heure, Radionomy paye les droits d’auteur aux organismes concernés.

C’est gratuit alors ?

Oui, mais sous réserve d’un minimum d’audience. C’est là que je compte sur vous ;) Au bout de trois mois, la radio doit cumuler en moyenne 12h d’écoute par jour. Puis, au bout de neuf mois, elle doit en cumuler 130. Et c’est là que ça se corse ! Mais 9 mois, c’est long, on en reparlera donc.

Quelle programmation ?

Pour l’instant, les programmes sont séparés en deux catégories ; l’intégrale des meilleures B.O. d’une part, les « spéciales » d’autre part.

L’intégrale des meilleures B.O., ce sont pour le moment environ 600 titres (ce chiffre devrait augmenter au fil du temps) :

  • Des Incontournables (Pulp Fiction, The Blues Brothers…)
  • Des Chansons originales oscarisées (Top Gun, Titanic…)
  • Mes coups de coeur (Juno, O Brother, Moulin Rouge…)

Les « spéciales » sont des séquences de 30 minutes dédiées à un film en particulier :

  • TRON
  • 8 Mile
  • Matrix
  • Amélie Poulain

Je mettrai peut-être en place à l’avenir une page retraçant la programmation de la radio sur le site, mais pour l’heure voici celles des prochains jours :

Jeudi 02 Février

09:00 – 09:30 : Spéciale Amélie Poulain
12:00 – 12:30 : Spéciale TRON
15:00 – 15:30 : Spéciale Dessins animés
18:00 – 18:30 : Spéciale Moulin Rouge
20:00 – 20:30 : Spéciale Slumdog Millionnaire
22:00 – 22:30 : Spéciale Top Gun
23:00 -  23:30 : Spéciale Le Seigneur des Anneaux

Et le reste du temps : l’intégrale des meilleures B.O.

Vendredi 03 Février

09:00 – 09:30 : Spéciale 8 Mile
12:00 – 12:30 : Spéciale Walk The Line
15:00 – 15:30 : Spéciale Cruel Intentions
18:00 – 18:30 : Spéciale Matrix
20:00 – 20:30 : Spéciale Roméo & Juliet
22:00 – 22:30 : Spéciale The Blues Brothers
23:00 -  00:00 : Spéciale Star Wars

Samedi 04 Février

09:00 – 09:30 : Spéciale Fame
12:00 – 12:30 : Spéciale Kill Bill
15:00 – 15:30 : Spéciale 8 Mile
18:00 – 18:30 : Spéciale Grease
20:00 – 20:30 : Spéciale Sucker Punch
22:00 – 22:30 : Spéciale Good Morning England
23:00 -  00:00 : Spéciale Gladiator

Et le reste du temps : l’intégrale des meilleures B.O.

Une suggestion ?

N’hésitez pas à me faire part de vos idées / commentaires / envies de morceaux particuliers, en utilisant le bouton « Contact » sur la gauche de l’écran !

Rating 3.00 out of 5
[?]

Cheese de Stromae : Critique

StromaeIl n’est jamais trop tard pour bien faire, voilà pourquoi, avec deux ans de retard, j’ai décidé de consacrer un article au chanteur belge Stromae ! Enfin deux ans de retard, c’est vite dit ; son album n’est sorti qu’en juin 2010…

Pour ceux qui sont encore plus en retard que moi, Stromae, c’est donc un auteur-compositeur interprète belge, dont vous pourrez trouver la bio complète sur Wikipédia. Ses chansons marient deux styles relativement opposés : le rap et la musique électronique. Enfin « rap », pour être plus précis je dirais qu’il est à mi chemin entre un Grand Corps Malade et Vitalic. Plus près du premier que du second peut-être… Tiens et si vous écoutiez en lisant la suite ? C’est bien fait Internet quand même :)

Découvrez la playlist Stromae avec Stromae

La recette est simple : une voix grave qui prend un air grave sur un texte grave, avec derrière des beats électro entêtants. Vous connaissez probablement Alors on danse, qui a occupé la première place du classement des ventes de disques l’an dernier pendant 10 semaines. Et peut-être Te quiero, qui est pour moi encore meilleur, mais qui n’a pas rencontré le même succès commercial.

Ses textes sont graves, je le disais, pessimistes et souvent sombres. Ça ne vaut peut-être pas un Grand Corps Malade ou un Abd Al Malik, mais on retrouve le même esprit. Les thèmes qu’il aborde sur l’album Cheese sont :

  • L’amour évidemment, dans Te quiero notamment. Il y est abordé sous l’angle du « je t’aime, moi non plus » : « je voudrais être son ombre… mais je la déteste… même au bout du monde… et bien qu’elle y reste… »
  • Le stress quotidien, dans Alors on danse (« qui dit amour dit les gosses, dit toujours et dit divorce »)
  • La violence conjugale, dans le très dur Dodo (à déconseiller aux âmes sensibles) : « Hey petit bébé il faudra se taire, oui même si papa frappe ta mère, bin il faudra s’y fai-ai-re. »
  • La religion, dans House’llelujah (« J’ai prié dieu pendant des heures, on m’a dit qu’il était trop vieux pour tout nos pleurs »)
  • Ou encore les vacances d’été, dans Summertime (« J’espère que je n’srais pas déçu, non, car ça me stresse que quelque chose vienne gâcher mon summertime »)

StromaeOk vu d’ici ça fait un peu peur. Mais (parce qu’il y a un « mais » !) l’album ne dégage pas du tout d’ambiance nauséabonde, à sauter du haut d’un building (et puis on « aurait l’air d’un con en (se) jetant dans le vide », c’est lui qui le dit). Et non, parce qu’il y a… la musique !

On aime le sucré-salé ou on ne l’aime pas. Personnellement, je suis fan, et le sucré des gimmicks électro marié au salé des textes fait de Cheese l’un de mes albums préférés depuis Ocean Eyes, d’Owl City. Les rythmes et mélodies sont relativement simples, c’est d’ailleurs ce qui frappe lorsque l’on regarde les Leçons de Stromae, mais efficaces : la ligne de basse de Alors on danse suffit par exemple à faire danser le public, alors que c’est son gimmick au saxophone qui reste dans la tête.

Je parlais des Leçons de Stromae ; le concept est tout simplement génial ! Il s’agit de vidéos de quelques minutes qui nous transportent chez Stromae, et où il nous montre comment il fabrique ses chansons, sur un mini studio dans sa chambre. Bien sûr, tout est extrêmement simplifié, mais j’ai trouvé très instructif de voir un « véritable » auteur-compositeur à l’oeuvre, de voir le matériel sur lequel il cherche ses idées, etc. Exemple avec la leçon 1 :


Stromae – Lesson 1 « Up Saw Liz »
envoyé par StromaeOfficiel.

Allez on va tous acheter son album, histoire de montrer qu’on n’est pas des sauvages ingrats (comprendre : qu’on ne télécharge pas illégalement nos chanteurs préférés :D ) ! Sur internet je conseille, parce qu’on va pas s’embêter avec des moyens de diffusion du siècle dernier !

Rating 3.00 out of 5
[?]

Top BO : les meilleures chansons mélancoliques

Meilleures Bandes Originales de filmLes bandes originales de film se situent au croisement des mes deux passions, le cinéma et la musique. Il serait donc impensable que je ne fasse pas d’article dessus ! Voilà pourquoi j’ai décidé de classer mes BO préférées.

Le seul souci vient du fait que les musiques de film sont souvent incomparables… Difficile de classer les thèmes grandioses de Starwars avec les morceaux d’ACDC d’Iron Man 2, ou avec les reprises de Moulin Rouge ! La solution que j’ai choisie est de les séparer en différentes catégories.

La première catégorie que j’aborde est celle des chansons mélancoliques. Je précise : il s’agit de chansons composées pour le film, mais qui sont sorties par ailleurs. Certes, ajouter le critère « mélancolique » revient peut-être à parler d’une niche de BO, mais les trois chansons qui suivent font pour moi partie d’une famille à part entière.

#3 Colorblind – Counting Crows

J’en connais beaucoup qui ne parlent de Cruel Intentions que pour se moquer. Et pourtant, cette adaptation des Liaisons dangereuses est pour moi un excellent film à bien des égards. Et évidemment, la chanson de Counting Crows participe à l’atmosphère irrésistible de cette œuvre qui ne mérite vraiment pas son titre français ! Un piano, des cordes, une voix écorchée vive, rien que du classique somme toute, et pourtant impossible de ne pas avoir les tripes remuées !

#2 The Blower’s Daughter – Damien Rice

Je me rends compte que j’ai peut-être été un peu dithyrambique concernant Cruel Intentions. Car si ce dernier est un bon film, que dire de Closer ? Sans doute l’un de mes trois films préférés, Closer (entre adultes consentants) croise les destins de quatre personnages incarnés par des acteurs au sommet de leur art : Julia Roberts, Clive Owen, et bien sûr LE couple parfait Jude Law / Natalie Portman. La chanson de Damien Rice s’intègre parfaitement dans cet univers, poussant la mélancolie à la limite de la déprime (sans jamais en passer la frontière).

#1 U-Turn – Aaron

Pas de surprise en tête de mon classement : la chanson fait littéralement le film Je vais bien, ne t’en fais pas (avec bien sûr les prestations des acteurs, Kad Merad en tête !). Plus fort, la chanson évolue tout au long de l’histoire… La première fois, on entend une chanson sympa, composée par un frère pour sa sœur. Et plus le temps passe, plus la chanson prend des accents bouleversants, allant même jusqu’à nous tirer une larme des yeux. Dramatiquement fabuleux !

Rating 3.00 out of 5
[?]

Ocean Eyes d’Owl City : Critique

Ocean Eyes - Owl CityJe ne peux commencer ce blog sans parler de mon coup de cœur musical de l’année (jusqu’ici) : l’album Ocean Eyes d’Owl City !

Comment en parler ? Dire que j’en suis à la 203ème écoute depuis le mois de février est une bonne entrée en matière !

Cet album est une métaphore de la fraîcheur et de la légèreté. Des sons électroniques sans basse crasseuse, une voix aérienne, des textes amusants, que demander de plus pour passer l’été ?

Mode d’emploi :

1) Commencer par Fireflies, pour deux raisons. D’une part, c’est leur premier single, et donc la chanson la plus facile à aborder (according to les personnes très très qualifiées qui décident quelle chanson sort quand). D’autre part, c’est peut-être leur meilleure chanson. Pourquoi se priver ?

2) Ensuite, au choix, Hello Seattle pour continuer dans la veine de Fireflies, ou bien Dental Care pour ceux qui préfèrent les chansons qui restent dans la tête toute la journée, ou encore le remix de Hello Seattle pour ceux qui sont plus électros.

3) Appréciez le reste de l’album, et en particulier des titres comme On The Wing, Caving In et The Bird And The Worm. Un régal !

L’avantage avec la musique, c’est que je peux vous mettre l’album à écouter tout à fait légalement ! Enjoy :

Découvrez la playlist Owl City – Ocean Eyes avec Owl City
Rating 3.00 out of 5
[?]