The Prodigies : Critique

The ProdigiesCela faisait quelques temps que je n’avais pas vu de film d’animation pour adulte (non cet article ne parle pas Hentaï ! Disons « à destination des grands » plutôt alors). Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre avec The Prodigies… Avec au final, une bonne surprise !

The Prodigies est l’adaptation du roman « La Nuit des Enfants Roi« , que je n’ai pas lu, et qui raconte l’histoire de jeunes surdoués / mutants (à la X-Men), qui ont du mal à trouver leur place dans le monde des humains « normaux » (à la X-Men). Alors qu’ils se pensent seuls (à la X-Men), ils sont retrouvés et rassemblés par un professeur (à la X-Men). Ils vont alors devoir choisir leur voie : s’intégrer ou se venger (à la X-Men).

Ok, le scénario ressemble légèrement à celui d’un blockbuster américain dont je parlais d’ailleurs récemment sur ce blog. Mais la ressemblance s’arrête aux grandes lignes de celui-ci. The Prodigies est beaucoup plus sombre, beaucoup plus réaliste (les « surdoués » ne sont pas surhumains, juste télépathes à leurs heures perdues).

L’histoire est très bien ficelée pendant 95% du film. On oublie très rapidement qu’on est devant des images de synthèse, pour « entrer » dans le film. Le rythme est bon, les sentiments des personnages bien amenés. La noirceur des images ajoute à celle de l’histoire, sans tomber dans le glauque. Du très bon, voire de l’excellent !

Seule (grosse) ombre au tableau : la fin du film. Sans vouloir spoiler, on s’attend à quelque chose de complètement différent, qui aurait été bien mieux – à mon sens. Ici, on a juste l’impression d’un gros flop, d’une histoire qui fait pfuitt. Pourtant, le rythme des dernières minutes est très bien cadré, et la pression monte petit à petit. Alors qu’on est remonté à bloc, on n’attend plus qu’une chose : une libération de la tension accumulée. Malheureusement, la chute n’apporte aucune dissipation de tension, laissant place à un sentiment de frustration. Le réalisateur passe à côté des sentiments qu’il voulait faire naître en nous, et c’est bien dommage.

The Prodigies, un film à regarder jusqu’à 5 minutes avant la fin.

Rating 3.00 out of 5
[?]