Sucker Punch : la signification du film

Sucker PunchJ’ai trois critiques de retard (dans l’ordre : Killing Fields, Detachment et Intouchables), mais je vais commencer l’année par revenir sur un film que j’avais vu (et critiqué) l’année dernière, à savoir Sucker Punch. Je l’ai revu aujourd’hui, et, si à l’époque j’avais eu du mal à en trouver le sens (mon explication était confuse), cette fois-ci il m’est apparu assez clairement.

Attention ! La suite de l’article va évidemment spoiler le film, donc inutile de continuer si vous ne l’avez pas vu… Commencez par vous faire votre propre idée, et revenez ensuite ;)

La signification de Sucker Punch est en fait décrite au début du film. Nous possédons chacun en nous des « gardiens » intérieurs, qui nous permettent de surmonter toutes les situations, même les plus désespérées. Il ne faut donc jamais baisser les bras, puisque « nous avons déjà toutes les armes ». Il suffit de se battre.

Concrètement, comment cela s’applique-t-il à nos héroïnes ?

Afin de comprendre Sucker Punch, il faut se rendre compte d’une chose : Sweat Pea existe, alors que Baby Doll et Rocket sont imaginaires (pour Blondie et Amber, la question n’est pas très intéressante). Sweat Pea est une orpheline, dont nous voyons l’histoire au début du film : la mort de sa mère, l’homicide involontaire sur sa soeur, l’entrée dans l’asile, etc. Afin de se protéger de son environnement, elle s’invente un « gardien » : Baby Doll. Celle-ci va l’aider à se « libérer » (« be free » revient plusieurs fois dans le film).

D’où l’existence des trois niveaux de réalité. Le premier, celle de l’asile, où Sweat Pea est la seule existante. Le second, celui du bordel, où Sweat Pea coexiste avec sa soeur défunte Rocket et son « gardien » Baby Doll, qui la guide dans sa tentative de fuite. Et le troisième, qui est celui des combats, représentant en fait la fuite intérieure de Sweat Pea lors des passages les plus difficiles (viols, violences, etc.).

Jusqu’ici tout le monde suit ?

Cette interprétation répond à presque toutes les questions soulevées au long du film :

  • Pourquoi Sweat Pea et Baby Doll sont confondues lors de la première apparition du niveau « bordel » ==> Il s’agit d’un dédoublement de personnalité.
  • Pourquoi les black out lorsque Baby Doll danse ==> elle joue ainsi son rôle de « gardien », en permettant à Sweat Pea d’échapper aux viols (par Blue, par le Maire, par le cuisinier…).
  • Pourquoi Baby Doll se sacrifie (« ça a toujours été ton histoire », dit-elle à Sweat Pea) ==> Le « gardien » permet à Sweat Pea de s’échapper.

Pour les points qui restent en suspend, je vous les livre tels quels :

  • C’est bien Sweat Pea qui se fait lobotomiser à la fin (et c’est pour cela que son visage tarde à nous être montré). Mais elle part « heureuse » (d’où le regard jeté au « médecin »), sachant que sa partie saine est libérée (lorsqu’elle monte dans le bus). Elle laisse donc uniquement son gardien Baby Doll dans l’univers réel (et horrible). Voilà pourquoi on retrouve le « guide spirituel » au volant du bus. Et c’est pour cela qu’en dernier lieu, c’est le visage de Baby Doll qu’on voit apparaître sur la lobotomisée.
  • Sweat Pea a bien aidé une fille à s’enfuir de l’asile (comme le dit Gugino à la fin). Cela lui permet sans doute de se pardonner la mort de sa soeur plus facilement.
  • Pourquoi est-ce le visage de Baby Doll lorsque l’on nous raconte l’histoire au tout début alors ? Si vous vous souvenez bien, elle essaye d’échapper à son beau-père, et d’aider sa soeur. Et pour cela, Sweat Pea ne peut y arriver seule. C’est la première fois qu’intervient son gardien, qui lui permet justement de trouver le courage pour affronter la situation.
  • On pourrait même aller jusqu’à penser que cette aptitude à revivre les événements d’une manière fantasmée est inspirée par la méthode de la doctoresse. Mais ça n’a pas exagérément d’intérêt d’aller jusque-là ;)
  • Je pense que j’ai fait le tour des points problématiques ? Si vous avez des questions ou contradictions supplémentaires, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Et pour finir, vous pourrez ici ou là lire d’autres explications sur le film, certaines proches de celle-ci, d’autres beaucoup moins. Vous verrez néanmoins que c’est la seule interprétation qui donne un sens à tous les éléments du film sans partir dans les délires les plus extravagants.  J’espère que cela vous aidera à apprécier ce film, qui est finalement beaucoup plus qu’un film pour ado boutonneux !

Rating 4.00 out of 5
[?]