Rhum Express : Critique

Rhum ExpressVoilà un film qui fleure bon le Las Vegas Parano… Adapté d’un livre du même auteur (Hunter S. Thompson), avec le même acteur principal (Johnny Depp) et les mêmes acteurs secondaires (MM. Alcools & drogues), Rhum Express s’inscrit dans sa lignée. Je n’irais pas jusqu’à dire « directe », mais pas loin.

Pas loin, parce qu’il y a une véritable histoire derrière. Celle de Paul Kemp, écrivain (raté, ou incompris ?) qui débarque à Porto Rico en postulant pour un poste de journaliste dans la feuille de chou locale. Il va y découvrir un univers noyé sous le rhum, où les hommes d’affaires véreux font la loi. Et, au passage, la femme d’une de ces crapules, dont il va tomber amoureux.

Je n’avais pas aimé Las Vegas Parano. Pas plus que 99F d’ailleurs ; j’ai du mal avec les délires cinémato-psychotropes. Mais comme je le disais ici, on ajoute à cela un véritable scénario, certes toujours entrecoupé de scènes absurdes et de situations complètement barrées, mais qui permettent de – vraiment – suivre le film. Sans en faire un film excellent toutefois.

Niveau acteurs, on retrouve donc un Johnny Depp très loin de Jack Sparrow (et donc supportable !), aux côtés d’Amber Heard (La Famille Jones) qui fait uniquement la bimbo (aucun intérêt si ce n’est celui des yeux), d’Aaron Eckhart a.k.a. Double-Face bon sans plus, et Giovanni Ribsi (Avatar, Friends…) en nazi alcoolo qui relève un peu le niveau. Du solide, mais pas transcendant.

Ce sera d’ailleurs mon appréciation finale. Rhum Express, un film qui se regarde. Rien de moins, mais pas grand chose de plus.

Note du film :  ★★½☆☆ 

Rating 3.00 out of 5
[?]